03/07/2013
Communiqué :
Barack Obama : blanche colombe ou noircorbeau

Communiqué de l’Œuvre française du 3 juillet 2013

 

Barack Obama : blanche colombe ou noir corbeau

Au moment de son élection, la voix officielle en France n’avait assez de mots pour chanter ses louanges, non pour son brio, non pour sa culture, non pour son intelligence hors pair, mais pour les tenues vestimentaires de sa femme, et la couleur de peau qu’il semble porter avec aussi fière allure. Parcequ’il était noir, il devait gagner, parcequ’il était noir, il ne pouvait qu’être bon. C’est là l’attitude raciste usuelle et communément admise, à laquelle s’adonnent régulièrement les faiseurs d’opinion, les créateurs d’idées, les moralisateurs au grand cœur et autres ethno-masochistes qui fixent la ligne admissible de la pensée officielle.

Pourtant Barack Obama n’est autre, culturellement, qu’un pur produit du système américain, élevé par des grand-parents blancs, aux valeurs yankee. L’emballage est en revanche le bon, il sera un produit publicitaire cosmopolite comme un autre, il sera le bon noir que les mêmes qui s’offusqueraient de voir sur un emballage Banania n’hésitent pas à ressortir pour l’occasion, quand la cause leur semble juste. Pour autant, quelle n’est pas aujourd’hui leur surprise de voir cet homme, parfait en tous points eu égard à leurs critères pour la Présidence (homme de couleur, grand, mince, sachant jouer au basket et doté d’une épouse érigée au rang d’icône de la mode), faire ce qu’il n’est convenable de faire, du moins officiellement.

Les Etats-Unis ont mis sur écoute les institutions officielles des pays européens. Ca, c’est inadmissible ! Que le Prix Nobel de la Paix arme officiellement les rebelles syriens qui causent au quotidien un nombre incalculable de victimes, cela n’a heurté personne, du moins pas cette voix officielle qui manquant de le dénoncer lui a emboîté le pas. Barack Obama, cette blanche colombe ou noir corbeau, est celui que pointent du doigt à juste titre certaines associations comme la MLA (Association des Avocats Musulmans), en tant que coupable de crime contre l’humanité, de génocide, pour les actions militaires menées en Afghanistan, au Yemen, au Pakistan, en Somalie…Leur requête est considérée par la justice comme « non urgente », en effet, il ne s’agit que de civils de seconde zone, qui meurent en masse chaque jour. C’est également celui qui a accru l’utilisation des drones de plus de 200 % afin d’accroître le nombre de victimes.

Et quand François Hollande « exige » de son homologue américain de cesser ces pratiques, celles des écoutes bien entendu, on ne sait ce qui est plus risible. Que celui qui s’adonne à l’écoute de ses propres compatriotes (dont nous faisons les frais), s’insurge qu’une puissance étrangère garde un œil sur les autres États, ou bien que celui qui désarme la France réalise qu’à défaut d’être blanc ou noir, tout n’est pas rose en matière de politique internationale, ou bien qu’il n’ait à lui opposer aucun « sinon »… car sinon…rien. Sinon rien car la France, il l’a désarmée en tous points, et ce ne sont pas les 9000 enseignants supplémentaires qu’il embauche au détriment de la défense qu’il démantèle, qui feront force de dissuasion

Obama, au bas mot, ce sont des milliers de morts civils, c’est la poursuite d’une politique belliqueuse conséquence de l’idéologie mondialiste pacifiste qui veut que l’on fasse la guerre pour en empêcher préventivement ceux qui pourraient vouloir la faire, c’est le parangon de l’ingérence étrangère, c’est le porte drapeau des cosmopolites en tous genres, c’est un criminel de guerre, fer de lance de guerres injustes, assassin d’hommes, mais par-dessus tout assassin de Nations.