05/09/2013
Communiqué:
Oui au respect de la Syrie souveraine

Les Oligarques Mondialistes viennent de produire un nouvel épisode de leur série « le méchant dictateur syrien qui massacre son peuple doit être puni », et selon un scénario pavlovien ont décidé d’une action militaire contre la Syrie.

Depuis le One-man-show de Collin Powels à l’ONU, tout le monde sait à quoi s’en tenir avec les accusations portées contre Bachar El Assad, d’ailleurs personne n’attend le retour des observateurs pour prendre une décision.
Ne nous laissons pas étourdir par cette gesticulation médiatique, qui n’est en fait que la partie visible du bras de fer entre les USA et la Russie, à la veille du Sommet du G20 à St Petesrbourg, sous la présidence de la Russie, dans le but de saboter celui-ci, de tenter de mettre Poutine en difficulté, de ternir son triomphe annoncé et de faire diversion pour masquer l’échec prévisible de l’Occident.

Poutine a déjà déclaré que Bachar El Assad serait toujours là en 2014, il tiendra parole.

Dès leur annonce d’intervention les dirigeants de l’occident se sont déjà eux-mêmes mis en difficulté et ne font que reculer :
David Cameron, sans l’unanimité de son propre parti et ayant essuyé un refus aux Communes à déclaré forfait, laissant Obama dans l’embarras.
Aux USA, fait inhabituel, le 31 Août des manifestations anti-guerre ont eu lieu à Times Square et dans 20 autres villes, contraignant le prix Nobel de la Guerre à passer sous les fourches caudines du Congrès, ce qui se fera le 9 septembre soit après le sommet du G20.
Qu’à cela ne tienne, le simplet de l‘Elysée a alors endossé les habits trop mal taillés pour lui de Tony Blair, et le voilà déguisé en caniche d’Obama.
L’humiliation de 1956 n’aura servi de leçon a personne : le général Sissi, nouvel homme fort de l’Egypte, en solidarité avec la Syrie, a bloqué le canal de Suez aux navires US, faisant ressurgir le fantôme de la république Arabe unie !
Nous avons affaire à des apprentis sorciers qui ne mesurent pas les conséquences de leur actes.

Les praticiens de la guerre, les plus hauts gradés militaires de l’OTAN, ont pourtant déjà tous donné leur avis sur cette affaire :
- Le Général Français Jean Fleury – général d’armée aérienne – ancien Chef d’état-major de l’Armée de l’air – interview au Monde du 23-08-2012.
- le général français de brigade aérienne Jean-Patrick Gaviard – sous-chef d’état-major « Opérations » à l’état-major des Armées – conseiller auprès du Commandement SACT (Supreme Allied Command Transformation) de l’OTAN basé à Norfolk aux Etats-Unis. Interview à l’Express du 31 Aout 2012.
- Le Général Martin Dempsey – actuel chef d’état-major des armées des États-Unis, plus haut gradé de l’armée américaine. Déclarations au cours d’un déplacement au Royaume-Uni 31 Aout 2012.
- Le Général d’Aviation US , Philip Breedlove, Chef d’Etat Major OTAN pour l’Europe , déclarations au journal « Stars & Stripes » ( un bulletin de l’Armée US ) , le 31 mai 2013.

Tous ces hauts gradés tiennent le même discours : vu la défense anti-aérienne syrienne, équipée de S300 russes, toute action est irresponsable, nous n’avons pas les moyens.

Voilà donc notre Capitaine de Pédalo qui a décidé de faire la guerre tout seul, comme un grand, sans avoir préalablement consulté le parlement, sa stupidité effarante lui interdit de mesurer le ridicule de la posture !
Même la Radio de propagande l’Etat, France Inter, a annoncé que « La France abordait le G20 en situation d’humiliation, et que Poutine triomphait »….4 jours avant le G20 !!
Poutine a déjà annoncé que toute action militaire hors du cadre légal de l’ONU serait considérée comme un acte de guerre, et Bachar El Assad , dans le Figaro de ce jour, qu’une attaque militaire par la France ferait d’elle un ennemi, c’est le moins qu’il puisse dire, une guerre est rarement un acte amical !
Un état de guerre avec un pays arabe, aurait des conséquences possibles dans nos banlieues, ouvrant ainsi un front intérieur.
Jamais la situation internationale de la France ne s’était trouvée dans un état aussi lamentable.

Fidèle à sa doctrine, L’Œuvre française:
- s’oppose à toute intervention militaire contre des nations souveraines qui ne l’ont jamais attaquée ni même menacée.
- réclame le retrait des forces étrangères déstabilisatrices de la Syrie
- Déclare que tout changement de régime ou de dirigeant(s) en Syrie est une prérogative exclusive du peuple syrien.
- Salue fraternellement la Russie pour son action pacificatrice, fiable et tangible, qui ne fait que demander de respecter le droit international.

Le mondialisme c’est la guerre,
l’ordre nationaliste c’est la Paix des Nations!

No Comments to “05/09/2013
Communiqué:
Oui au respect de la Syrie souveraine”

  1. [...] [Lire le communiqué entier sur le site de l’OE] [...]